Philippe Delaby est né le 26 janvier 1961 à Tournai. Il reçoit de son père à l'âge de huit ans sa première BD : "Tintin au Congo". Dès lors, les histoires à bulles ne le quitteront plus ! A l'âge de 14 ans il entre à l'Ecole des Beaux-arts de Tournai où il fait du dessin académique. Fasciné par Ingres et les peintres flamands, il entreprend aussi la peinture à l'huile. Seulement voilà, l'attirance de la BD est la plus forte, et à 18 ans, la réussite d'un concours à Mons lui ouvre les portes du "Lombard" et du succès. Ses premières planches paraissent en 1987 dans le "Journal Tintin" dans le genre qu'il apprécie le plus : l'histoire.Un premier album dans le registre de l'Héroïc-fantasy verra le jour en 1993 sur un scénario de Jean-Luc Vernal.

 

 Passion récompensée puisqu'il reçoit en mars 94, en collaboration avec Yves Duval, le prix "Clio" pour son album "Richard Coeur de Lion", décerné par le Salon de l'Histoire de Paris. En 1997, faisons le bilan, à 36 ans, il a déjà publié les albums suivants au éditions du "Lombard" : "Richard Coeur de Lion" et "Arthur au Royaume de l'impossible" sur un scénario de Yves Duval, "Bran", sur scénario de J.L. Vernal. Avec le succès de la saga de "l'Etoile polaire", sur un scénario de Luc Delisse, qui compte déjà trois titres au "Lombard", il impose un style et confirme sa maturité.

Après avoir été exposé au  Festival de Lys-lez-Lannoy en novembre 97, il vient de se voir attribuer le Prix du Festival de Boulogne-sur-Mer le 13 décembre 1997.

En 1998, il crée une nouvelle série en collaboration avec Jean Dufaux basé sur des faits historiques réels : Murena, chez "Dargaud". A noter une courte collaboration avec "l'Excelsior de Mouscron" (club de football de Division I, du moins en 2000) pour qui il publiait une planche pour chaque match joué a domicile ... un projet mis en suspend à cause du succès croissant de Delaby.Il ressort de son oeuvre des femmes belles et charnelles, un souci du détail, un refus catégorique de la facilité. Sa franchise et sa fidélité en amitié en font un auteur toujours agréable à renconter.

Avec son ami André Benn au scénario, il s'est essayé à la couleur directe pour l'album collectif  "Le Père Noël dans ses petits Souliers". Ce coup d'essai est un coup de maître!